Mot d’au-revoir du Consul général

Après plus de 7 mois d’une mission de renfort très enthousiasmante, je quitte cette belle ville d’Annaba que j’ai eu tant plaisir à retrouver et une équipe consulaire qui m’a accueilli avec beaucoup de chaleur et dont j’ai pu apprécier, tout au long de ce séjour, la disponibilité, la compétence et l’engagement professionnel.

Tous les collègues accomplissent, dans des conditions pas toujours faciles, un travail de grande qualité. Ils portent avec rigueur et constance, les valeurs d’une administration qui œuvre à promouvoir une gestion moderne et dynamique des différentes missions qui sont les siennes.

J’espère avoir été, à leurs côtés, un représentant de la France à l’écoute, cherchant toujours l’intérêt général et soucieux de porter une image constructive et respectée du Consulat.

Je voudrais également saluer l’action des Directeurs de nos instituts français d’Annaba et de Constantine, acteurs précieux et reconnus de notre action culturelle et universitaire.

Je ne saurais oublier nos élus, conseillers consulaires et membres des associations qui animent la vie de notre communauté et constituent le lien indispensable avec nos compatriotes.

Mes remerciements vont, par ailleurs, à l’ensemble des autorités algériennes de la circonscription consulaire, à commencer par Madame et Messieurs les Walis, qui m’ont toujours reçu avec une grande attention lors de mes tournées consulaires et qui ont su, avec conviction et talent, me faire partager leur attachement et leur ambition pour leur région.

Début septembre, M. Patrick POINSOT, le nouveau Consul général, prendra ses fonctions.

Je sais qu’il sera accueilli avec la même attention que je l’ai été.

Bon vent à toutes et à tous et encore merci pour ce beau moment partagé.

Au revoir Annaba la Coquette.

Didier MAZE

publié le 17/10/2016

haut de la page