Le mot du nouveau consul général

Chères et chers compatriotes,
Chers amis algériens,

Au moment où je prends mes fonctions, je suis conscient de l’honneur que m’a fait le Président de la République en me nommant à Annaba pour représenter notre pays, sous l’autorité de notre ambassadeur, M. Bernard EMIE, dans les quatorze wilayas que compte la circonscription consulaire de ce poste.

C’est avec beaucoup de joie que je retrouve l’Algérie, ce pays qui tient une place si particulière dans le cœur de nos compatriotes, et où j’ai eu l’occasion de servir il y a quelques années.

J’ai la volonté d’aller de l’avant pour œuvrer, ici, avec détermination, à l’approfondissement des excellentes relations qu’entretiennent l’Algérie et la France dans tous les domaines, notamment politique, économique et culturel.

Je serai à l’écoute de notre communauté installée dans la circonscription et j’irai aussi souvent que possible sur le terrain à sa rencontre. Je veillerai, avec toute l’équipe consulaire, à organiser les opérations qui permettront à nos compatriotes de voter ici, en Algérie, pour des élections majeures pour notre pays qui se dérouleront en 2017.

Je serai aussi, naturellement, très attentif à la question des échanges humains et à celle de la délivrance des visas.

Je tiens par ailleurs, dès mon arrivée, à rendre hommage au travail réalisé par les conseillers consulaires élus par la communauté française de la circonscription. Ils sont le lien indispensable entre l’administration et nos ressortissants.

Enfin, je veux saluer les agents du consulat et de nos instituts, sous la direction de Patricia Parachini, mon adjointe, de Sylvie Magnin, notre nouvelle consule adjointe responsable des visas, de David Queinnec, le directeur de l’Institut d’Annaba et de Jean-François Albat, le directeur de l’Institut de Constantine.

Nous sommes tous ensemble à votre service, au service de notre communauté et de la relation franco-algérienne.

Patrick Poinsot
Consul général de France

PNG


Diplômé en droit public de l’Université de Paris I, M. Patrick Poinsot est entré en 1989 au Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International. Il a exercé diverses fonctions de responsabilité en France (dernièrement comme adjoint au sous-directeur des visas) et, à l’étranger, en Chine, en Croatie, en Algérie, en Hongrie, et au Royaume-Uni. Il a été pendant 5 ans en poste au Ministère de l’Intérieur, notamment comme secrétaire général de la commission de recours contre les décisions de refus de visas. M. Poinsot a pris ses fonctions à Annaba le 5 septembre 2016.

publié le 15/12/2016

haut de la page